Air lousse, de quessé ?

Air lousse
Air lousse

Je dois avouer qu’il m’est difficile de comprendre le principe des fameux « air lousse ».  De un, je suis célibataire.  Deuxièmement, le concept serait généralement utilisé par les hommes mais aussi des femmes.  Et de trois, moi et mon ex n’utilisions nullement cette théorie dont je ne connais pas l’auteur, sinon, j’aurais plusieurs suggestions à lui proposer pour en améliorer le concept et surtout le rendre plus agréable.

Définition

Donc, les « air lousse » seraient utilisés dans les couples afin d’obtenir ou d’acheter une paix éventuelle (ici, le terme est vague […], hors donc, nullement garanti) pour la pratique d’activités préférées par l’un des d’eux mais en général, pas du second.

Je vous cite un exemple : l’homme aime aller à la chasse, alors pour obtenir ses points, va faire un effort pour participer à une activité de sa douce, comme aller à sa séance de tricots ou de magasinage chez Ikea.  Ou bien, s’offrir des soins de spa ou la dernière sacoche à la mode permettra à notre homme d’aller une journée au golf avec ses copains.

Utilité

Ça sert à quoi les « air lousses » ? Selon moi. À rien ! Croyance hypothétique créant des attentes qui n’aboutiront qu’à une désillusion.

Je partage avec vous une tranche de vie.  On m’a signifié que si « ça cliquait » que l’homme en question se proposait gentiment de changer et de commencer à faire de l’entrainement pour être avec moi.  Ma réponse (après avoir fait deux ou trois « break à bras » dans ma tête) : Heu… Pourquoi ?

Tu dois aimer

Si j’exclus le fait que le gars en question est de type « fusionnel »; ce qui est pour moi tout à fait « envahissant » et épeurant, voici mes réflexions :

Si l’entrainement ne fait pas partie de sa vie depuis 45 ans (ici j’exclus les premiers mois pendant lesquels il apprenait à marcher) qu’il se « force » pour me faire plaisir, un jour ou l’autre, il en aura ras le pompon et exit la belle détermination.  Alors, crise potentielle en vue venant des deux parties. L’une disant être écœurée des activités plates et l’autre répondant que tu les as faites depuis longtemps et tu ne disais rien !

Deuxièmement, je fais mon entrainement seule depuis le début, je n’ai pas besoin de personne pour me motiver mais encore moins, me démotiver.  Il est évident que le gars va finir par s’exécuter à reculons (je parle d’entrainement) et avoir l’humeur du gars-qui-voudrait-être-à-cent-lieux.

Autre argument, purement cartésien.  Si l’homme en question fait un effort pour me faire plaisir, il s’attend définitivement à ce que je pose les mêmes actions dans le but de lui faire plaisir, dans son cas, aller à la chasse.  Je vous ai dit que je n’aimais pas la chasse ?  Passer des semaines sans mon confort ? Désolée, mais sur cette question, je suis un peu princesse et j’ai besoin de ma douche chaude le matin sans parler d’une « vraie » toilette.  J’aimais le camping (avec mon ex) parce qu’il avait une roulotte !

Échange d’air

Si vous pensez m’amener pendant une semaine dans une randonnée « sauvage »… je vais être franche, si j’avais voulu vivre à l’ère des coureurs des bois, je serais née en 1900.  Mal prise, ça veut dire ben ben loin dans le bois, je suis capable de me construire un abri de fortune, poser des collets et survivre en forêt, j’ai grandi à la campagne, parmi des gars.  Mais si on me donne le choix, j’aime mieux un chalet équipé avec un minimum.  Ce minimum comprend, selon moi, un moyen de se réchauffer, une douche, toilette, eau courante, un lit et l’équipement de base pour cuisiner.  Et un accès réseau,  avouez que je suis tout de même honnête.

Bref, si vous voulez faire vos activités, allez-y ! Pas besoin de me convertir !  Au début, les gens blaguent en se disant qu’ils gagnent des points ou en perdent, sauf que, un moment donné, c’est du sérieux.  Si on ne fait pas ce que l’autre demande, les tensions s’installent !  Les remarques désobligeantes, les « on sait ben toé ! » et le solde des points peut facilement se retrouver dans le rouge.  On risque donc de recevoir l’appel de l’agence de crédit.

Reste toi-même

Si on veut faire plaisir à notre conjoint, il faut qu’au départ que ça nous fasse plaisir.  Ainsi, l’autre nous doit rien et on ne se crée pas d’attente.

Je crois également que chaque individu dans un couple a le droit de faire ses activités, d’avoir ses cases horaires privilégiées, sans avoir à négocier quoi que ce soit.

Je suis consciente que je vais peut-être rester célibataire en n’étant pas adhérente à ce genre de club et je pense sincèrement que c’est peut-être mieux de même.

D’ici là, si vous avez un autre plan offrant des points qui avantagent les deux partenaires sans contrainte ou exigence, présentez-le moi.  Il me fera plaisir d’en faire la promotion.  En conclusion, je vais continuer à utiliser mes « air miles ».

Renée L’Abbé
1er décembre 2011

Suivez-moi :

Laisser un commentaire