La peur ?

La Peur
La Peur

Quand t’as peur, rien de mieux qu’une bonne méditation pour se remettre sur le piton, comme on dit.  Mais.  Parfois, la méditation nous amène à regarder en plein face ce qui se passe en nous.  Et, j’avoue que ce n’est pas toujours agréable comme sensation sur le moment même.  Mais, il y a souvent un mais, prendre conscience de cette sensation nous donne une emprise afin de l’éliminer.

J’ai déjà parlé de la peur : de l’engagement, du changement.  Mais la peur, tout court.  Pratiquement peur d’avoir peur ! Ben voyons donc, pas à mon âge tout de même !

Eh bien, croyez-le ou non, oui !  Tout de sortes de peurs m’envahissent mais les plus récurrentes :  du changement, du futur.

Futur sombre ?

Si je songe au futur, en majorité du temps, il est plutôt pessimiste et désagréable.  Si je pense débuter un nouveau projet, le changement me fait peur, les décisions me rendent insécure et à partir de là, le futur s’assombrit, malgré lui.

Elle s’installe dans mes trippes, dans mon ventre, au plus profond, mon cœur.  Seule mon âme est protégée de la peur.

Je dis tout le temps, afin de l’éliminer, il suffit de s’ancrer dans le présent.  Facile à dire !  Mais le faire ? Je passe par la méditation, alors qu’elle surprise de voir que la phrase qui termine ma méditation est : « Pourquoi as-tu peur? »

Oui mais peur de quoi ?

Estomaquée ? Certainement ! J’ai la chienne ! Je le savais ! Mais de quoi exactement ? Les sensations m’envahissent à une vitesse fulgurante, je me sens étouffée, submergée !

Parce que, à l’intérieur de moi, je le sais, je sais tout ce qui se passe, le pourquoi et le comment, je peux même les nommer.  M’avouer que j’ai peur est déjà un premier pas mais, on s’entend que je ne fais que commencer ma route ? Pas par pas, je vais aller de l’avant, je vais essayer, malgré mes peurs, surtout de l’échec.  Mais, au moins, j’essaie, je prends enfin le risque.

Je vous en reparle à la prochaine intersection !

Renée L’Abbé
17 août 2012

Suivez-moi :

Laisser un commentaire