Enfin, un projet

Projet en cours
Projet sur la table

Ça bouille.  À l’intérieur.
Une course se prépare.  Le projet explose dans ma tête ! Mes hamsters, j’en ai 4, dans ma tête, sont sur le qui-vive. Ils ont pris un temps de repos.  Fort mérité, je l’avoue.
Mais, il était temps qu’ils reviennent tous à la ligne de départ.

Les projets refont surface.  D’autres naissent.
Discussions.  Idées.  Suggestions.

Mes idées rebondissent comme des balles de ping-pong.
Normal.  Période de réflexions, favorable avant de passer à l’action.
Je prends des notes.  J’oublie le quotidien, même un plat au four.
Tiens, ça sent le brûlé ! Oups !
Vite.

Projet qui porte

Je deviens fébrile.  Comme à chaque nouveau projet.
Mon projet futur du printemps, du mois de mai : rénovation.

Voyez-vous, l’an passé, je pensais sérieusement vendre ma maison et déménager mes pénates plus au sud de la province.  À l’automne, je me suis assise, bien callée dans le confort de ma maison pour réfléchir, méditer et me recentrer mais surtout, cesser de fuir.  Oui, je fuyais.  Je n’osais pas me regarder en face et m’avouer que, je fonctionnais à l’encontre de mes principes, à un certain niveau. 

Malgré ma soif de découvrir parce que, cette dernière semble intarissable, j’ai finalement découvert que, je voulais demeurer dans ma maison, dans mon coin de pays, près de mes proches.  D’autant plus, que ma grande amie s’est fait frapper par une voiture.  L’angoisse.  Puis, je me suis dit : et si j’étais au loin. 

Projet, de rester et ?

Oui, j’ai un potentiel présentement inexploité mais, tout est à faire, ici, en région.  J’ai une alliée de taille, au travail.  Nous avons maintenant, de multiples projets afin que je puisse identifier le travail auquel je grandirais et serais totalement heureuse.  Rien n’exclut d’aller à l’extérieur de la région et pourquoi pas du pays, tout est possible, tout en demeurant chez-moi.  

Nous mettons nos cartes, lentement mais sûrement et mon avantage, elle croit en moi et en mes capacités.  Étrangement, j’ai confiance et aucune crainte.

Ce qui m’amène à préparer, lentement et sûrement quelques autres projets de front.  Ma situation amoureuse; je me vois vivre avec mon amoureux et ses enfants, à temps partagé.  Je nous vois avec un projet commun, une passion que nous partageons tous les deux. 

Bien sûr, je parle de cuisine.  Quel projet ? Vous le saurez bien assez vite !  Autres projets, présentation d’une idée fabuleuse et farfelue, qui sait ?  Reprendre l’entrainement, je me suis laissée aller depuis mon retour de vacances des Caraïbes, de multiples blessures n’ont pas aidé à ma cause.  Mais je reviens, lentement et sûrement.

Pour mes rénovations, de l’entretien régulier en tant que prévention, aménagement du terrain, un patio pour recevoir à l’extérieur.  Les autres, l’an prochain ou plus tard.

Dans le fond, tant que nous avons des projets qui nous tiennent allé, nous vivons pour les réaliser.  Ce sont comme les rêves; à l’instant où nous cessons de rêver, nous mourrons.  Je sens que je vais vivre centenaire parce que, des projets ? J’en ai à revendre !  Et vous ?

Renée L’Abbé
22 avril 2012

La Renelle, c’est moi ! Je suis bourrée de talents, de passions et d’idées.
Posts created 78

Related Posts

Begin typing your search term above and press enter to search. Press ESC to cancel.

Back To Top