La fleur, le ravin et ta position.

Leçon de vie #3

La fleur, le ravin et ta position.

On dit que de tomber en amour…c’est prendre le risque de cueillir une fleur aux abords du ravin. Quand on tombe en amour, il y a toujours un facteur de risque et c’est facile de savoir si les chances sont de ton côté ou non. Le calcul…c’est savoir où tu te situes et où se situe l’autre personne par rapport à la fleur.

Si toi tu regardes la fleur à distance et que l’autre est au fond du ravin en train de reprendre son souffle…et bien tu pars déjà à -1! Les « Mères Thérésa » de ce monde…vous êtes en voie de mettre beaucoup d’énergie pour aider quelqu’un qui ira sûrement plus tard cueillir la fleur avec une autre personne. Ce n’est pas à toi à donner à cette personne la force de s’en sortir…mais à elle de devenir plus forte. Quand on s’en sort seul, on s’en sort plus fort et plus solide et on a beaucoup plus à offrir par la suite.

Même si tu vois le potentiel de cette personne, tu ne peux rien faire pour l’aider. Tu peux prendre la décision d’essayer de sortir cette personne hors du trou…mais les chances sont que tu te retrouves en bas du ravin toi-même.

Quand tu tombes dans le ravin, tu dois reprendre tes sens, replacer tes idées, prendre soins de tes blessures, gravir chaque étape pour te repositionner en haut de la falaise.

Dans le fond

Certaines personnes restent toute leur vie en bas du ravin, d’autres voient toujours la fleur en haut et ont le courage de prendre les moyens de remonter la pente et surtout de le faire avec les bons outils et sans blesser d’autres personnes sur leur chemin.

Alors? Tu te situes où? Moi, je fais des bouquets de fleurs des champs pour embellir chaque journée et un jour je vais cueillir la fleur aux abords du ravin avec une personne qui sera prête à embellir chaque seconde et à prendre cette chance d’être heureux à deux.

France Grandmaitre, collaboratrice
La Renelle